Planification du projet

                            
Un article de Communauté GID.

Système de Gestion Intégrée de la Dépense
Information Projet GID
Gestion du projet
Planification des chantiers de mise en œuvre du système cible


La mise en œuvre du système GID se fera selon une démarche progressive et incrémentale qui permettra d’atteindre la cible tout en développant, à court terme, des solutions permettant une évolution assurée vers le système cible.

La mise en œuvre du programme GID se concrétise par le lancement et la réalisation de plusieurs chantiers nécessaires au cadrage des travaux de développement et réalisation de la solution cible. Les principaux chantiers entamés et réalisés, ou en cours de réalisation sont :

  • L’étude de l’environnement de la dépense publique.
  • Le développement et la mise en place d’un service d’échanges de données informatisés (plateforme d’échanges GID et Télé procédures).
  • L’étude d’urbanisation du système GID.

Ainsi, deux solutions seront mises en place : Une solution à court terme (plateforme d’échanges GID) et une solution cible (SIGID).

La plateforme d’échanges GID, solution a court terme

La mise en place de la plateforme d’échanges permet de faire communiquer l’ensemble des acteurs de la dépense en assurant un service EDI sécurisé pour l’envoi et la réception des données relatives aux actes de gestion. Elle constitue une passerelle de communication transparente et entièrement automatisée entre les différents partenaires.

Le projet de plateforme d’échanges permet dans une première étape la transmission informatisée des actes de la dépense les plus fréquents et ce en :

  • assurant à l’ensemble des partenaires un service centralisé d’échanges de données sécurisé pour l’envoi et la réception des données relatives aux principaux actes de gestion.
  • Offrant aux ordonnateurs et sous-ordonnateurs, non informatisés un service de saisie en ligne de leurs actes de gestion sur le Portail de la TGR.

Les bénéfices escomptés de la mise en place de la plateforme d'échanges de données sont :

  • la réduction significative des erreurs induites par la saisie multiple des mêmes informations
  • la communication rapide des informations entre les partenaires, sans investissement important de leur part
  • le suivi efficace de l’exécution des actes de gestion de la dépense, grâce aux situations consolidées sur le Portail GID
  • l’administration centralisée des échanges de données : routage, traçabilité des flux, sécurité, etc.

Les actes qui seront traités par la solution court terme sont représentés dans le schéma suivant:


La solution GID cible

La mise en place de cette solution qui couvrira le périmètre fonctionnel cible, repose sur les principes suivants :

  • Une décomposition et un développement par paliers successifs
    • Choix de domaines fonctionnels à forte valeur ajoutée pour les principaux partenaires
    • Réponse aux besoins et attentes urgents des partenaires
  • Un déploiement progressif de chaque palier développé
    • Auprès des partenaires pilotes
    • Généralisation progressive par groupe d’ordonnateurs
  • Une démarche partenariale et personnalisée
    • Plan d’action personnalisée par acteur
    • Appropriation et mise en œuvre par les partenaires
  • Une mutualisation des ressources
  • Une capitalisation sur les expériences similaires

L’étude d’urbanisation du futur système a eu pour résultats :

  • La hiérarchisation du périmètre fonctionnelle du système d’information cible.
  • L’évaluation des différentes expériences étrangères similaires.
  • L’élaboration et l’analyse comparative de scénarios d’architecture technique.
  • La définition de la trajectoire de déploiement adapté.

Cette étude a finalement permis de favoriser la prise de décision pour un développement spécifique pour la réalisation de la solution cible compte tenu des besoins des utilisateurs, des enjeux financiers et stratégiques de GID, de l'existence d'autres projets en cours de réalisation (notamment le projet de centralisation comptable), ainsi que des difficultés inhérentes à l’adaptation des progiciels du marché au contexte marocain, comme en atteste les recommandations du Rapport de la Banque Mondiale 2007(P50 chap. IV§115) en faisant référence aux nombres d’expériences internationales qui montrent les limites de cette adaptabilité à des contextes réglementaires et administratifs nationaux différents.

Par ailleurs, le retour sur expérience de l’Etat du Chili et de l’Argentine dans leurs processus de développement et de mise en place du système d’information pour la gestion financière de l’Etat a permis d’introduire le concept d’Architecture Orientée Service (SOA) comme optique de réalisation envisageable pour la mise en place de l’architecture du système GID. En effet, la mise en place du projet GID se trouve confrontée à plusieurs contraintes en termes de moyen et de délais, ainsi que d’exigences en termes d’agilité et d’interopérabilité.

Dans ce schéma aussi complexe, la technologie d’Architecture Orientée Services se présente comme étant la plus adéquate pour répondre à ces exigences puisqu’elle permet d’intégrer en temps réel l’information venant de différentes sources, plateformes et applications. En résumé, le système GID se donne les moyens d’assurer cette agilité exigée, en se dotant de la capacité d’intégrer les évolutions stratégiques, réglementaires, organisationnelles, fonctionnelles (ou autre) de façon contrôlée sur le plan des délais et des coûts.

Le support de l’agilité au sein du programme GID est la fabrique des services qui permet que la transformation d’un nouveau besoin en service(s) opérationnel(s) soit cadrée méthodologiquement et technologiquement. D’où l’intérêt de la mise en place d’une architecture SOA au travers d’une fabrique de service et de la maîtrise :

  • D’un framework méthodologique de services.
  • D’un framework technologique de services potentiellement allié à un bus réglementaire par exemple, permettant de «contextualiser» les appels de service et de renforcer leur réutilisation (dans les cas complexes, ce bus sera porté par un moteur de règles),

Ainsi, cette nouvelle façon d’aborder la réalisation du système cible basée sur la notion de « service » est un concept pivot entre les métiers et l’informatique. Plutôt que de privilégier une architecture applicative basée sur les contraintes techniques, l’architecture orientée service découpe les fonctionnalités d’une application en services métiers, réutilisables dans d’autres applications.

Stratégie de construction du système GID

L’étude de cadrage pour la définition des stratégies d’appels d’offres pour la réalisation de la solution cible a permis non seulement de préciser ce que sera le concept SOA pour le programme GID, mais également de définir les principales briques de la solution cible qui s’articulent autour de cette architecture SOA tout en dégageant les principaux paliers et jalons de réalisation.

Afin de garantir au système GID, la capacité à faire évoluer sa trajectoire en cours de programme, la maîtrise de l’infrastructure SOA à mettre en place par le programme requiert :

  • La réussite de la mise en place d’une architecture fonctionnelle (découlant elle-même du cadrage et de l’alignement stratégique des enjeux métiers).
  • La maîtrise des briques (techniques) d’infrastructure SOA à mettre en œuvre. Tout en favorisant l’utilisation d’un cœur d’infrastructure propriétaire qui peut s’avérer être un jalon pertinent.
  • L’orchestration/synchronisation et gestion des cycles de déroulement des travaux en Y (le two track unified processes) est fondamental pour assurer la cohérence, l’avancement et la validation des travaux (rôle de pilotage du programme GID).

Pour rappel le processus two track unified processes (cycle de développement en Y) dissocie les deux branches techniques et fonctionnelles et consiste à mener une étude parallèle des deux branches pour enfin passer à une troisième phase qui est la branche de conception et de réalisation.

Ainsi, Le macro planning prévisionnel pour les 3 axes stratégiques sur lesquels s’appui la démarche retenue pour passer en mode projet de réalisation du système cible est le suivant:

© Direction de l'Entité Projet GID - Janvier 2009

GID-Fournisseur
ÉTABLISSEMENTS PUBLIQUES
Outils personnels